Bernard Agathe; Dubois Florine; Trigano Camille.

René Magritte


René Magritte, l'un des principaux peintres belges inspiré par le surréalisme , est né le 21 Novembre 1898 à Lessines dans le Hainaut.
Il vit successivement à Gilly, Châtelet, et Charleroi. Lorsqu'il a 14 ans, sa mère se suicide: dès son plus jeune âge, Magritte entre donc en contact avec la mort.
.En 1915, il rencontre Georgette Berger qu'il épousera en 1922. Elève de l'Ecole des Beaux-Arts de Bruxelles jusqu'en 1918, Magritte devient dessinateur dans une usine de papiers peints.
Pour vivre il réalise également des affiches de publicité. Le poète Pierre Bourgeois lui fait alors connaître le cubisme et le futurisme. D'abord influencé pas ce dernier mouvement, Magritte, déçu de cette tentative, l'abandonne rapidement pour explorer le domaine de l'insolite et du merveilleux.
En 1927-1930, Magritte s’installe en France, et est admis par André Breton dans les rangs du groupe surréaliste. A cette époque, ce groupe belge commence à se former. Magritte en subit donc l'influence.

René Magritte définit la pratique du surréaliste comme une pratique d'une magie inefficace, le culte d'un soi disant mystère exotique, d'un mythe. Le titre des tableaux expriment l'idée surréaliste de Magritte. Ils sont liés aux pensées du personnage concerné.La vision est très importante pour Magritte, et elle est présente dans de nombreux tableaux comme dans "Le faux miroir", tableau qui apporte une nouvelle vision du monde.

Lorsqu'il a travaillé en tant qu'un concepteur pour l'usine de papier peint de Peters-Lacroix. Il a été considérablement inspiré par " La chant d'amour" par Giorgio de Chirico et a décidé de peindre comme lui.


external image le_fils_de_lhommerenemagritte1.jpg
Le fils de l'homme. René Magritte. 1964.

Le fils de l'homme est une toile de Magritte qui date de 1964. On y voit un homme debout devant un mur et un paysage marin.
L'homme en pardessus noir et au chapeau melon est l'un des personnages typiques de la peinture Magritienne. L'homme parait sombre et mystérieux vis à vis du paysage clair et à la clarté de la mer qui se trouve au second plan.
Nous remarquons la présence étrange d'une pomme qui cache à moitié le visage de l'homme.Les couleurs de cette pomme et de la cravate sont vives. Le spectateur aimerait voir le visage derrière la pomme, il le devine seulement. Bien que Magritte ait souvent revendiqué l'absence de rapport entre les toiles et leurs titres, il semble qu'ici, on peut établir des relations. Certes Magritte est opposé à l'intervention du clergé dans la vie publique, mais cela ne veut pas dire qu'il fut ignorant.
Il y a donc symbolique chrétienne dans cette oeuvre. Le Fils de l'homme : Jésus se nomme ainsi dans les Évangiles.
Le Fils de l'homme est donc le Messie