Kemp Gaël
Blassel Aurélien
Duval Cyprien
Degrave Maxime





René Char


external image images?q=tbn:ANd9GcRk7iJ7i66bd0Figo_czXZaM1bvfUW_-lqrqZmDKNh4Wa9LJTE4Aw

René Char est né en 1907 à L'Isle-sur-la-Sorgue, petite ville située à l'est d'Avignon, et décède en 1988 à Paris.
Durant sa scolarité, il est pensionnaire au Lycée Mistral d'Avignon, puis en 1925, il étudie à l'École de Commerce de Marseille. Il lit de nombreux écrivains tels que Racine, Alfred de Vigny, Gérard de Nerval, Charles Baudelaire et des romantiques allemands. En 1924, il voyage en Tunisie où son père crée une petite plâtrerie. Ensuite, en 1927, René Char effectue son service militaire dans une artillerie à Nîmes après avoir travaillé à Cavaillon dans une maison d'expédition. En 1928, il publie son premier recueil Les Cloches sur le cœur, écrit entre 1922 et 1926. Ce recueil est composé de poèmes qu'il détruit en grande partie. Ensuite, René Char rencontre Eluard puis Breton et écrivent un recueil en commun. A 22ans, René Char adhère au mouvement surréaliste.
Mais en 1934, il décide de reprendre son indépendance et écrit de nombreux poèmes qui sont réunis dans le recueil Le Marteau sans maître. Ils furent marqués par l'influence du surréalisme, mais René Char y trouvait déjà la forme et les caractéristiques de son oeuvre ultérieure. Suite à la défaite de 1940 en guerre d'Espagne, il décide de rentrer dans la résistance. En 1943, Char est engagé dans les Forces Françaises Combattantes (FFC) et est promu Chef Départemental de Basse-Alpes où il s'occupe de la section atterrissage-parachutage du maquis de Cereste. Le recueil Fureur et Mystère de 1948 regroupe ainsi les écrits de cette période mais certains avaient été publiés séparement : Seuls demeurrent (1945), Feuillets d'Hypnos (1946). René Char se distingue des autres poètes surréalistes en utilisant des formes les plus diverses comme par exemple des aphorismes, des invocations, des vers libres etc. Il n'hésite pas à collaborer régulièrement avec des artistes-peintres tels que Matisse, Picasso et Miro. René Char écrit une oeuvre théâtrale qu'il rassemble sous le titre de Trois coups sous les arbres.



external image char-rene-le-marteau-sans-maitre-1299675902805333.jpeg
external image 9782070300655_1_75.jpg external image 000529678.jpg