L'acte Gratuit


L'acte gratuit est un acte réalisé qui n'a ni motivation, ni intérêt, ni curiosité. Il suffit de déclencher l'acte pour qu'il se réalise, la raison est nulle. C'est une révolte de la personne contre les normes et les lois, elle est indifférente à la morale et à la conséquence de ses actes.
Cet acte peut être fait juste par seul effet de liberté, il est alors réalisé pour se prouver sa liberté et pour ainsi se libérer des normes de la société, donc du sur-moi. Il sert alors à se montrer à soi même que rien ne peut entraver notre liberté. Un des exemples littéraires d'un acte gratuit se trouve dans Les Caves du Vatican d'André Gide. Un des personnages, Lafcadio pousse Amédée Fleurissoire hors du train et joue avec sa vie sans qu'il n'ait de raison particulière pour commettre cet acte qui est un meurtre. Il commet cet assassinat sans profit personnel, juste pour le plaisir. Ce type de meurtre est utilisé par certains assassins qui commentent un crime qui ne leur rapporte rien, il n'y a alors aucun motif, ce qui complique la tache de la police pour remonter jusqu'au meurtrier car il n'y a aucuns liens logiques entre la victime et le meurtrier.
L'acte gratuit est un phénomène que les surréalistes apprécient, ainsi André Breton en 1929 dans le second manifeste du surréalisme écrit que "L'acte gratuit le plus simple consiste révolver au poing, à descendre dans la rue et à tirer au hasard, tant qu'on peut, dans la foule". De plus l'acte gratuit défie les normes de la société, ce qui explique pourquoi les surréalistes estiment ce geste.
L'acte gratuit peut être un acte de désespoir, il peut aussi conduire à un suicide qui ne motive rien d'autre que la mort, c'est alors un désir ou une pulsion de mort qui nous pousse à nous tuer. A l'inverse il peut être un signe de charité, preuve de la bienveillance que l'on peut porté envers un autre. Il peut donc être soit une pulsion de mort soit une pulsion de vie.
L'acte gratuit est l'opposé de l'acte accompli, qui est une action où l'on agit avec une intention particulière. Mais peut on vraiment accomplir un acte sans motivations? Peut on agir sans raison? car le simple fait de décider de faire un acte gratuit est une raison, ainsi l'acte que l'on commet n'est plus selon sa définition un acte gratuit puisque c'est un acte qui doit être commis sans motivation.

Aurélien Blassel
Cyprien Duval
Maxime Degrave
Gaël Kemp