Le hasard objectif fait son apparition en 1928. Il est contenu dans l'œuvre d'André Breton, Nadja.
On peut définir le hasard objectif par une succession d'idées abstraites pourtant basé sur un objectif auquel veut parvenir l'auteur ; il est d'ailleurs lié à l'écriture automatique.
Pour Breton, le hasard objectif va de pair avec l'humour objectif, il a d'ailleurs cité " Nous avons annoncé [...] que le sphinx noir de l'humour objectif ne pouvait manquer de rencontrer, sur la route qui poudroie, sur la route de l'avenir, le sphinx blanc du hasard objectif, et que toute la création humaine ultérieure serait le fruit de leur étreinte. "
André Breton utilise à nouveau ce concept d'écriture dans Les Vases communicants. De son côté, Dali avait également exploré ce concept, mais il l'avait nommé paranoïa-critique.
Le hasard objectif est tout de même une révolution que lance Breton et qui fonde l'écriture surréaliste.

Aurélie GALLAND
Sibylle BRILLANT
Constance BIDDAU
Raphaëlle D'ANTHOÜARD